Avertir le modérateur

21/06/2012

Mais allez-vous fermer vos gueules...?

dr house.png


Roselyne Bachelot tente de se refaire une virginité politique. Nouveau bouquin, belle photo, elle la joue fidèle du premier cercle fort marrie d'avoir vu les communicants prendre le pouvoir et peu à peu flétrir ce qui faisait la grandeur, la beauté, l'âme... du grand et valeureux guerrier qu'elle avait aimé en Nicolas Sarkozy...

Mais prends-moi pour un con, Roselyne!

(Y'a pourtant pas marqué France-Inter....? )

Roselyne Bachelot, l'incompétence à visage humain, c'est le placement de son fils à l'INPES ( Institut National de Prévention et d'Education à la Santé, et non pas Institut Népotique pour Parentèle d'Encombrante Sangsue), et la calamiteuse campagne en vaccinodrome H1N1. Point barre.


Dans le même temps, Xavier Bertrand s'entoure de son think-tank ( au premier rang desquels David Douillet... on imagine sans peine le niveau), qui l'incite à postuler à la Présidence du groupe UMP à l'Assemblée Nationale. Rien que ça. N'hésitant devant rien, le "traître sans couilles" ( copyright Dominique de Villepin) fait courir le bruit que Sarkozy l'aurait adoubé...

http://www.lepoint.fr/politique/la-politique-par-anna-cabana/quand-xavier-bertrand-fait-parler-nicolas-sarkozy-malgre-lui-20-06-2012-1475533_232.php


Double connerie ( comme il est des doubles mentons), le gras suppôt d'AXA, incapable de concevoir à quel point Sarkozy est dévalué jusqu'au sein de l'UMP, se prend une veste ( qu'il retournera comme les autres) et, en parfait adepte de la sarkolangue, affirme le lendemain ne s'être targué d'aucun soutien. Et pour ne pas sortir de son personnage de larbin autosatisfait, susurre son autopromotion: "Ca valait la peine d'engager ce combat. J'ai eu le courage d'y aller, il y aura des suites."


Comme le dit François Chérèque ( qui n'est pas, vous en conviendrez, Emiliano Zapata): "C'est un vendeur d'assurances, avec lui tout est bon" ( comme le cochon, NDLA)

http://enattendanth5n1.20minutes-blogs.fr/archive/2007/11/16/c-etait-un-vendeur-d-assurances-donc-pour-lui-tout-est-bon.html


Demain il n'y aura plus de médecine générale dans ce pays. Plus de médecine de l'individu mais un système de santé aux mains des assureurs. On dit merci qui?

 

Politiques4.jpg

La prochaine fois, si vous êtes sages, je vous parlerai d'une autre icône médiatique:

 

mystereroyal650x878.jpg


01/03/2012

Ceci n'est pas une pipe

4233340878.2.jpg



Après six mois de silence ( douloureux pour son fan-club) , le 24 février 2012, Alain Juppé alimente à nouveau son blog, non sans être taraudé par le doute:

"Vais-je trouver le temps d’écrire régulièrement mon “carnet de campagne” ? L’envie me tenaille. Il y aurait tant de choses à dire! Mais aujourd’hui Tunis, demain Cotonou et Ouagadougou, dimanche le Mali où s’aggravent les affrontements avec la rébellion touarègue : la tâche de ministre des affaires étrangères est exigeante."

Et oui. Alain Juppé, c'est pas Nadine Morano, c'est du lourd. Le sort du monde et de l'agglomération bordelaise repose entre les mains de celui que naguère tentait Venise, quand d'autres twittent en direct depuis Rungis, sur la droite juste après les crustacés.

Et depuis ce 24 février, brusquement, jusqu'à deux fois par jour, voici que le ministre occupé par les affaires du monde prend le temps de bloguer, de lancer moultes piques contre François Hollande et ses insupportables mesures confiscatrices, si éloignées de la bonhomie fiscale du Président des Quiches. Juppé ose même ( c'est à ça qu'on les reconnaît) : "Je crois plus à la pression morale et sociale qu’à la confiscation fiscale". (La pression morale et sociale, rien de tel pour faire trembler Liliane, n'est-ce-pas... Mais prends-moi pour un con, Alain, ne te gêne pas)

On aurait mauvais fond, on penserait volontiers qu'au Château, on a insisté lourdement pour que le meilleur d'entre eux aille au charbon, en service commandé. Pas du tout.

Ce qui motive cet homme chauve mais velu question gaullisme, c'est, comment le dire sans blesser sa légendaire pudeur.... c'est l'amour.

"Ce matin , à l’écoute des radios, une image océane me vient à l’esprit: Nicolas Sarkozy, c’est la vague, puissante, sans cesse renouvelée qui apporte chaque jour son lot d’idées neuves et de propositions fortes. François Hollande, c’est le galet, roulé dans le ressac, qui tente d’exister. Différence avec le galet :Il s’use vite."

tumblr_lzjkkhOY1m1rpfvc8o1_500.jpg

Oh oui, Nicolas, prends-moi telle la puissante vague sans cesse renouvelée, roule-moi tel le galet!

Je serais Carla Bruni, je serais moyennement rassurée.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu