Avertir le modérateur

19/07/2010

Laurent Wauquiez le Huron, dans "On peut pas décemment appeler ça racoler"

sarkozy-christine-lagarde-laurent-wauquiez-anpe-ocde-cdi-chomage-chomeurs-emploi-crise.jpg

 

Laurent Wauquiez, qu'on se le dise, est un iconoclaste, une sorte d'OVNI politique, tant sa trajectoire dans le ciel étoilé de la Sarkozye est particulière.

Faudrait pas se méprendre, hein? Faudrait pas imaginer qu'on a là du gros bourgeois UMP lourd, enveloppes en fin de repas et blagues hortefeuxiennes de sous-préfecture pétainiste sur les bicots et autres Auvergnats?

 

Non, avec Laurent Wauquiez, on entre dans une sphère restreinte, que seuls arpentent des Dominique de Villepin et autres cabotins sauveurs de la France. On entre au Panthéon des hommes politiques intègres, profonds, capables d'abnégation, capables de porter le fer dans la plaie et de penser contre son camp ( pour paraphraser dans la même sentence Albert Londres et Edwy Plenel).

 

Car Laurent Wauquiez, mesdames et messieurs, n'est pas n'importe qui.

Laurent Wauquiez est un Huron.

En anglais, pour le bénéfice de ses généreux donateurs d'Outremanche: "LAURENT WAUQUIEZ IS A HIIIOURONNNE, ladies and gentlemen, please give freely while I pass the sebille among you."

Pour ceux que cette affirmation laisse pantois, un petit coup de Wikipedia:

"Dans ses "Dialogues curieux entre l'auteur et un sauvage de bon sens qui a voyagé", le baron de La Hontan met en scène un Huron qui critique la société sur le thème du bon sauvage. Dans un roman de Voltaire, L'Ingénu, le héros est un jeune Huron qui arrive en France. Le regard étranger du Huron permet à Voltaire de s'interroger sur certaines des coutumes françaises qui peuvent paraître bizarres à un étranger, et lui permettent de critiquer notamment les Jésuites et les Jansénistes. C'est de ce roman que vient l'expression un Huron pour désigner une personne aux mœurs sauvages."

Une personne aux moeurs sauvages, un peu comme Hugh Jackman dans AUSTRALIA, quoi. Han Solo dans L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE. Un héros solitaire et ombrageux qui n'obéit qu'aux exigences de son éthique personnelle. Un OVNI en politique, un Huron. Raymond Aubrac et Stéphane Hessel, à côté, c'est Laurel et Hardy.

 

C'est pas moi qui le dit, hein. C'est çuikidikilé, et c'est Laurent Wauquiez Himself qui le dit, dans un ouvrage qu'il commit chez un éditeur qui fut aussi le mien, j'ai nommé Guy Birenbaum.

 

9782350760278.jpg

Ce livre, que je lus, donc, est un assez intéressant exercice d'autocongratulation modeste dans lequel Laurent Wauquiez explique tout du long comment que la politique, c'est un métier noble et intéressant pour les jeunes qui en veulent, pas du tout le panier de crabes qu'on croit mais une belle entreprise, même qu'il remercie ses parrains qui l'ont bien aidé comme Jacques Barrot ( à noter les belles pages sur la france rurale aux mille clochers, etc....) avant, dans les dernières dix pages, sentant venir les changements ( Sarkozy commence à distancer nettement à l'époque la résistance villepinesque) de se livrer à un hallucinant panégyrique du Nicolas, un gars qui sent super bon la France, qui connaît super-bien les chansons de Michel Sardou et les chante avec coeur, un gars, quoi, qui mieux que personne peut incarner la France parce que le projet qu'il a à lui, la France d'Après, c'est De Gaulle + les Rolling Stones, quoi, le mec est une sorte de foutu rocker résistant de la première heure...

Et là, t'es forcé d'admirer le gars qui t'a fait une modeste démonstration du fait qu'il est lui-même un OVNI en politique, et qui finit son bouquin de rebelle autoproclamé en tapant sur le clavier avec la langue fièrement collée au pantalon du Sarlusconi himself, les yeux brillant d'une affection rantanplanesque tout ce qu'il y a de classique dans ces milieux où la culture du chef remplace avantageusement toute vélléité d'autonomie ou de réflexion personnelle.

T'es forcé d'admirer la "personne aux moeurs sauvages", prise la main dans la caisse de son micro-parti de poche. (J'adore l'expression, quel dommage pour Al Capone de ne pas avoir eu un conseiller en communication aussi performant).

Laurent Wauquiez, messieurs-dames, le quadra aux dents blanches et au sourire Colgate qui nous la joue à l'Assemblée "face" à l'opposition depuis des semaines sur le mode: "Attention, c'est mal ce que vous faites, c'est laid. Vous jouez avec la démocratie, vous faites le jeu des extrêmes, l'honneur d'un homme, et quel homme, est en jeu ici, restez dignes"...

Laurent Wauquiez, le Huron qui passe la sébille en fin de banquet chez les banquiers de la City et de Wall Street, le Huron qui pris la main dans le sac commence par mentir comme un arracheur de dents avant de minimiser sa collecte.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/financement-po...

T'imagines un peu les Huronnes du Bois de Boulogne à l'oeuvre: "Non, monsieur l'Agent, je faisais pas le tapin, ou alors si un peu quand même mais les clients n'ont pas été très généreux...on peut pas décemment appeler ça racoler..."

 

Bouffon, va. Allez, bonnes vacances, et la bise à tata Liliane.

 

PS: Tu noteras, ami de la littérature amérindienne, l'accroche du livre du Huron, du rebelle autoproclamé: " petit manuel ( Valls) à l'attention de ceux qui veulent secouer la politique". Les mendiants secouent la sébille, le Huron secoue la politique, c'est ainsi

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu