Avertir le modérateur

20/01/2010

H1N1: Comme un sourire de Xavier Bertrand...

 

2009-06-23_15-43-04_2mardi_JeanFrancois_Cope.jpg

 

Jean-François Copé s’est forgé une légende, celle de rival de Nicolas Sarkozy.

Tout y fait ventre, ses spins doctors ont bien chiadé l’affaire.

Jean-François Copé serait un grand serviteur de l’Etat.
Jean-François Copé porte haut la Mémoire du Général.

Jean-François Copé est le secret espoir de tous ces bourgeois de droite effarés ( pas autant que nous) d’avoir mis à la tête du pays une brochette de pervers narcissiques plus incompétents les uns que les autres.
Jean-François Copé serait le meilleur d’entre Eux, une sorte d’Alain Juppé mâtiné de Villepin, le joker d’une UMP à la ramasse, le Jiminy Cricket d’une droite bling-bling Fouquettisée.

Une conscience de droite, un conservateur propre sur lui, garant de la France éternelle. Guaino sans les névroses, quoi. De Gaulle sans les cheveux.

 

 

Jean-François_Copé.jpg

 

Sauf que.

Sauf que, votre Honneur, quand le Nouveau Centre réclame une commission d’enquête sur la gestion de la pandémie H1N1, Jean-François Copé n’apprécie pas.
Car même s’il n’y a pas grand-chose à attendre de l’immense majorité des députés et sénateurs ( A propos, Jean-Luc Mélenchon, matamore de comptoir, j’attends toujours ta réponse.. enfin, ma pomme et quelques dizaines de milliers d’internautes qui à ce jour ont lu la petite missive que je t’ai faite…), même s’il n’y a pas grand-chose à en attendre, disais-je, cette commission aura certainement a cœur d’étudier le fiasco auquel ont présidé Roselyne Bachelot, Brice l’Auvergnat désinhibé et Nicolas, « Celui qui glousse dans les cimetières ».

 

Cette commission se penchera sur la façon dont un gouvernement qui pioche chaque année 180 millions d’euros de franchises dans les poches des malades, qui étrangle financièrement la médecine générale, qui pousse les personnels des hôpitaux à l’abattage, aura dépensé près de 2 milliards d’euros pour réussir à vacciner 7% de sa population, en laissant dans la nature une proportion non négligeable des personnes à risque.

 

Et là, Jean-François Copé n’est pas d’accord.

Jean-François Copé rechigne.

Jean-François Copé « espère que ce n’est pas une approche inamicale ».

Parce qu’il parle comme ça, Jean-François Copé, qui nous promet pourtant depuis longtemps d’arrêter la langue de bois…

 

 

9782012359437FS.gif

 

Parce que pour Jean-François Copé, comme pour ses virils compagnons de l’UMP, la politique de la France, c’est une affaire d’amitié avant tout. De petits arrangements entre amis. Et ça a quelque chose de touchant, tu vois. Comme un sourire de Xavier Bertrand.

 

 

images.jpeg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu