Avertir le modérateur

24/01/2012

Hervé "Moron" Morin, 1% pour rester propre

Entre ici, Hervé Morin, avec ton terrible cortège…

morin2012.jpg



Hervé Morin, candidat à la présidentielle, crédité de 0% de suffrages.

Hervé Morin dont on attend d’un moment à l’autre qu’il se rallie à Sarkozy, au motif que le président sortant, qu’il vilipendait encore récemment ( après avoir été son ministre et bénéficié de ses largesses pendant des années sans moufter), aurait « changé », une énième fois: "Son comportement à la tête de l'Etat a changé. Je constate que ce que j'appelle la sobriété du pouvoir, il l'a mise en exercice"


Et il n’y  a pas qu’Hervé Morin pour nous vendre cette soupe, ( dans ce billet il sera beaucoup question de soupe, je vous préviens).

Le numéro 2 du Nouveau Centre, l’une des têtes du parti ( ne riez pas), Jean-Christophe Lagarde, célèbre jusque dans sa circonscription, ( si connu qu’une recherche Google Images ramène une photo de Christine Lagarde de dos devisant avec Jean-Claude Trichet)  lâche Morin et vient soutenir Sarkozy au motif que « Sarkozy est entré dans ses habits de Président ». A trois mois de la sortie du mandat, c’est inespéré! Et une bonne raison de se rallier, effectivement.

A moins que la contre-performance de Hervé "Pour trente deniers t'as plus rien" Morin, l’homme qui trahit Bayrou pour un poste, et du Nouveau Centre, le parti microscopique qui trahit Bayrou pour récupérer à l’Assemblée un financement de l’Etat*, n’ait contraint ses députés à envisager de sauver les meubles, de retourner à la soupe. La posture du rebelle vent-debout contre les insupportables dérives du sarkozysme aura tenu quelques mois, et retour à la niche.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/05/05/herve-morin-raille-la-girouette-sarkozy_1517592_823448.html

Au moins Christine Boutin a-t-elle la décence de menacer s’allier avec Bayrou, plutôt que de se tourner vers l’UMP. La laisse de Hervé Morin est apparemment encore plus courte.

Hervé Morin, donc, superbe comme toujours. Egal à lui-même et à sa réputation. Dans un discours récent, en présence d’anciens combattants, le VRP de Dassault,  né en 1961 clamait «  avoir vu débarquer les Alliés en Normandie ».

 

morin2.jpg


La sortie risible a fait le bonheur du web, MorinMcFly étant canonisé sur Twitter, en référence au personnage joué par Michael J.Fox dans retour vers le Futur.

https://twitter.com/#!/search?q=%23MorinMcFly

Mes préférées ?

 

morin.jpg



« Le plus dur lorsqu’on a construit la Muraille de Chine avec le Nouveau Centre, ça a été de porter les pierres »

« Je ne peux pas parler d’avant le Big Bang parce que j’ai signé une clause de confidentialité »

« Judas ? C’était comme un fils pour moi, je lui ai tout appris »

Dans le Parisien, quelques autres blagues pas piquées des vers, et la vidéo de la bourde historique de Morin, dans laquelle euh.. on se rend compte euh... qu'il est, euh... de plus, un orateur euh... absolument euh... lamentable...

tinyurl.com/72b3nkz


Et comme un con, ça ose tout, Hervé Morin tweete en guise d’auto-justification ( ces gens-là ont toujours une auto-justification en réserve, c’est le principe même de la sarkolangue, qui, je le rappelle, est la capacité à nier fermement le lendemain ce qu’on affirmait la veille » :

« Quand on est normand, les croix blanches font partie de son ADN »


Et bien je vais te dire, mon gars, si l’on passe sur ton incertaine maîtrise de la syntaxe, ça fait sens, ce message sur ton patrimoine génétique.

Ca fait sens.

moron_in_utero.jpg



* Rappelons qu’en 2007, pour récupérer un financement de l’Etat alors que son parti, le Nouveau Centre, ne répond pas aux critères nécessaires, Morin a contourné la loi en s’alliant à un parti polynésien afin de bénéficier d’une disposition dérogatoire, qui va lui voir empocher chaque année 950.000 euros.

http://enattendanth5n1.20minutes-blogs.fr/archive/2007/12...


Epilogue: Selon l'AFP, Hervé Morin a rencontré Nicolas Sarkozy il y a quatre jours. "Preuve d'un éventuel accord, une source parlementaire UMP a affirmé à l'AFP mardi ( aujourd'hui, NDLA) que le parti présidentiel n'investira aucun candidat aux législatives face à Hervé Morin dans l'Eure alors qu'il en présentera face aux députés NC ne soutenant pas Nicolas Sarkozy." CQFD. Hervé Morin, l'homme qui se trahit lui-même, plus vite que son ombre. 

16/01/2012

La perte du triple A: comment s'en battre les c******s...

J’adorerais enfoncer SarkozYYY un peu plus.

J’aimerais bien hurler que le pathétique Président que la France s’est offerte il y a cinq ans est responsable de notre dégradation financière par les agences de notation, de la perte de notre triple A, qui, comme le dit le toujours clairvoyant Alain Minc « est un trésor national ».


Malheureusement SarkozYYY, il faut bien le reconnaître, n’y est pas pour grand-chose.

20071106.WWW000000565_11535_1.jpg


Il a dégradé beaucoup de choses, certes, à commencer par sa fonction. Il a abaissé l’image de la France à l’étranger, dégradé les rapports au sein de la société entre les citoyens qu’il n’a eu de cesse de cliver, il a avili une certaine idée de la morale publique, miné les finances du pays… mais il n’est pas plus responsable de la dernière manipulation en date par les agences de notation que ne l’est François Hollande.

La dégradation du triple A, je m’en bats les couilles, et vous devriez, aussi.
A moins de vous appeler Alain Minc et de faire votre fonds de commerce, entre deux plagiats serviles, de conseils onéreux à ne surtout pas suivre.

Les agences de  notation sont aux mains des banques anglaises et américaines, des financiers de la City et de Wall Street, qui s’ingénient depuis des années à tenter d’attiser les craintes des investisseurs dans la zone Euro pour continuer à maintenir la fiction d’un Royaume-Uni en pleine forme et d’une Amérique en passe de sortir de la récession.

L_24344fd8-35bd-bc04-493b-6f284a1a59a4.jpg


La réalité au Royaume-Uni est bien différente, elle est catastrophique. Pour tailler à la serpe dans les dépenses publiques, David Cameron, sorte de clône maigre de Xavier Bertrand, a beau inventer le concept fumeux de « Big Society », une grande société de l’entraide bénévole qui prendrait le relais d’un Etat censément trop présent, la dette anglaise cumulée, essentiellement liée au secteur financier, représente aujourd’hui 900% du PIB.


Les municipalités américaines, les Etats américains, sont au bord de la faillite. Le chômage explose aux Etats-Unis, dont la Banque Fédérale est contrainte de pratiquer du "Quantitative Easing", mot orwellien pompeux désignant la vieille « planche à billets », et cette technique qui eût payé dévalue aux yeux des investisseurs étrangers la monnaie de singe avec laquelle trop longtemps les Etats-Unis les ont payés.

A chaque nouvelle difficulté sur le front du dollar et de la livre, les agences de notation, la City, Wall Street, pointent le doigt sur l’Europe en déliquescence, de la Grèce à l’Espagne en passant par la France, et déclenchent les prévisions apocalyptiques d’une tribu d’économistes libéraux bêlants, incapables de comprendre ou d’admettre que la main invisible du marché qu’ils ont vénéré à genoux pendant des décennies ne recouvre qu’un pouvoir financier occulte malfaisant qui exerce son emprise sur les peuples ( dont les anglais et les américains), et auquel il est grand temps de faire rendre gorge.

Dernier épisode en date, après l'épisode de la décôte de la dette grecque ( que nos économistes et le toujours désopilant Laurent Joffrin estimaient impensable au moment même où elle se produisait), la dégradation de neuf pays Européens a donné lieu à l’habituelle avalanche de conneries pondues à longueur d’éditoriaux et de dépêches. Les annonces accablées sur la perte du triple A français auraient gagné à être d’emblée replacées dans leur contexte, celui d’une attaque concertée sur la zone Euro, si énorme et si globale qu’elle représentait avant toute chose un symptôme flagrant de la fébrilité des organismes financiers outre-Atlantique et outre-Manche.

Dans quelques semaines, quelques mois à peine, ceux qui hier expliquaient que le triple A devait être sauvegardé coûte que coûte, qui aujourd’hui commencent à expliquer que finalement cette dégradation n’est pas si grave, devront reconnaître qu’elle ne signifie rien. Les pays émergents ont compris bien avant nos économistes de cour les manipulations auxquelles se livrent la City et Wall Street pour tenter de faire encore acheter leurs obligations pourries. L’attaque actuelle contre la zone Euro n’aura d’autre effet que de discréditer enfin totalement les agences de notation et les places financières qui les manipulent en sous-main.

Entre-temps nous aurons perdu Nicolas Sarkozy, l’homme qui aurait sauvé l’Euro dans le monde de Oui-oui où vit Jean d’Ormesson. ( Rappelons aux sourds et malentendants que l’une des lubies du Président ultralibéral à nous qu’on a, avant son élection, c’était les subprimes, l’endettement et la vie à crédit comme moteur de l’économie…..) .

Nous vivrons dans un monde sans Sarkozy.

Nos ministres d’aujourd’hui seront chaudement recasés, en France l’incompétence, à ce niveau, ne tue pas.

Laurent Wauquiez aura peut-être un peu plus de mal à aller tendre sa sébille aux banquiers de la City, mais à part ça, rien de neuf sous le soleil.

Christine Lagarde continuera à présider le FMI.


Alain Minc continuera à pérorer dans les médias et auprès des imbéciles de demain, guère différents des imbéciles d’aujourd’hui.

aveugle.gif



PS : Je signale à toutes fins utiles à ceux qui en ont assez de la doxa économique actuelle à consulter la lettre confidentielle du GlobalEurope Anticipation Bulletin.


http://www.leap2020.eu/


La lettre est payante ( et vaut cent fois son prix), mais le site regorge d’informations et d’extraits gratuits qui vous changeront agréablement des « analyses » de Jean-Marc Sylvestre et autres grenouilles ultralibérales du Cac40.

12/01/2012

Massacre à la tronçonneuse: Jean-François Copeau arrête la langue de bois

Du crocher de boucher à la tronçonneuse... Décidément, le sarkozysme est un humanisme. En solde au rayon outillage du BHV

 

tak_et_cop.png


10/01/2012

"Comment j'ai dévissé ma plaque pour sauver ma peau": ou "Les Fossoyeurs expliqués aux sourds et malentendants"

Une fois n’est pas coutume, l’article remarquable que je reproduis ici est tiré d’Egora, un site d’informations médicales. Il n'y est pas accessible au grand public , mais seulement aux professionnels de santé inscrits, à l’adresse


http://www.egora.fr/sante-societe/temoignage/142198-j%E2%80%99ai-devisse-ma-plaque-pour-sauver-ma-peau

et est signé Concepcion Alvarez. Sur le site d’origine, vous auriez accès à l’intégralité de l’entretien sous forme sonore.

Assurance maladie, frederic van roekeghem, le banchmarking à la con, la machine à broyer, va chialer sur les déserts médicaux camarade député socialiste tu me feras marrer

 


Si je reproduis l’article intégralement ici, c’est parce que j’espère qu’il touchera un public large hors du corps médical. Son protagoniste principal est un de mes amis, un de ces médecins qui font que je suis encore fier de faire ce métier, bien loin des représentants syndicaux médaillés qui frétillent à l’idée d’être reçus dans les antichambres ministérielles.

Ce que raconte mon ami Jérémie Caudin, c’est comment la machine a tenté de le broyer, et comment il a sauvé sa peau. Comment l’Assurance-Maladie aujourd’hui si fière de ses benchmarkings, de ses paiements à la performance et de ses indicateurs d’activités à la con, a réussi à pousser un généraliste de plus à dévisser sa plaque.

Total respect à Frédéric Van Roekeghem, ancien d’AXA placé à la tête de l’Assurance-Maladie par Chirac en 2004, pour sa créativité et ses résultats mirobolants : la médecine générale agonise, sous vos applaudissements. Il ne faudra pas venir pleurer.

 

Début de l'article original

En 2010, 903 médecins ont dévissé leur plaque avant l’heure, lassés par les charges financières devenues trop lourdes, le travail journalier trop important et les pressions des caisses toujours plus fortes. C’est aussi le choix du Dr Jérémie Caudin, médecin généraliste spécialisé en traumatologie du sport à Boulogne-sur-Mer, dans le Nord-Pas-de-Calais. Après avoir fait l’objet d’un contrôle, il a décidé de laisser tomber son activité libérale.
 
"Généraliste, urbain et âgé de 54 ans". Voici le profil-type du médecin qui choisit de plaquer son activité libérale selon le dernier Atlas démographique national dressé par le Conseil national de l’ordre des médecins. Jérémie Caudin y colle bien. Installé depuis 1989 à Boulogne-sur-Mer (62), la deuxième ville la plus peuplée du département, ce généraliste de 52 ans a dévissé sa plaque il y a deux mois pour rejoindre l’hôpital de Berck-sur-Mer, à une cinquantaine de kilomètres de là. "Il ne fallait plus grand-chose pour que je dévisse", jure-t-il.
 
La goutte d’eau qui a fait déborder le vase : une mise sous tutelle de trois mois pour avoir prescrit trop d’actes de kinésithérapie. Il est important de re-préciser que le Dr Caudin est spécialisé en traumatologie du sport et très impliqué dans la vie associative sportive du coin. "Après 20 ans de bons et loyaux service, je reçois, la même semaine, deux lettres émanant du même ministère : la première me décerne une médaille pour mon activité dans le milieu du sport. La seconde m’épingle parce que je fais trop de kinésithérapies. Bah oui, forcément je vois beaucoup de sportifs !" Le revers de la médaille…
 
Il passe comme cela est prévu devant la commission des pénalités où il explique : "On a comparé mon activité avec celle de médecins généralistes purs ! C’est complètement illogique. Alors oui je suis au-dessus de la norme en kiné, mais en médicaments, en biologie ou en bons de transports, j’ai un délit statistique négatif par rapport à mes confrères. Alors pourquoi on ne m’attaque pas là-dessus ?"
 
"C’est devenu tellement difficile dehors"
 
Finalement, la commission le blanchit à l’unanimité mais le directeur de la caisse décide quand même de le sanctionner - les articles 162.1.14 et 15 du code de la sécurité sociale prévoient en effet que le directeur de la caisse ait le dernier mot quant à la pénalité prononcée à l’encontre du médecin. Jérémie Caudin est ainsi condamné à trois mois d’entente préalable. Au cours de cette période, toutes ses ordonnances, à l’exception de l’une d’entre elles, seront validées par le médecin-conseil alors qu’il ne change en rien sa pratique. Concernant la seule ordonnance refusée, le patient a finalement dû être opéré. Il a porté plainte et a obtenu gain de cause. "Elle est pas belle la vie ?!", conclut le généraliste désabusé. Quelques mois plus tard, il dévisse sa plaque et accepte une proposition pour exercer dans un service de rééducation fonctionnelle à l’hôpital.
 
 "Même si vous avez gagné, c’est une bagarre qui vous ronge. Vous vous demandez sans arrêt pourquoi tant de hargne, pourquoi tant de haine ?"
 
La décision n’a pourtant pas été facile à prendre. Parce que partir c’est aussi et surtout abandonner ses patients. Beaucoup n’ont toujours pas retrouvé de médecin et le local qui servait de cabinet ne va pas tarder à être transformé en studio ou en commerce.
 
"Les conditions en libéral sont telles que plus personne ne veut s’installer en médecine de ville, raconte encore le Dr Caudin. J’ai mis une annonce en précisant que je cédais gratuitement ma patientèle avec tout le matériel y compris du matériel consommable. Mais personne n’en a voulu alors que je suis quand même dans un quartier très sympa dans la vieille ville de Boulogne."
 
Même sort pour ses confrères partis à la retraite. Ils n’ont pas trouvé de successeur. Et c’est encore le cœur serré que Jérémie Caudin évoque les courriers envoyés par ses anciens patients lui souhaitant bon vent pour cette nouvelle aventure.
 
Mais il fallait qu’"il sauve sa peau", comme il dit, pour être aujourd’hui "heureux" et "serein".
 
 "Tout est fait actuellement pour faire fuir les libéraux"
 
Comme beaucoup, il porte un regard très pessimiste sur la médecine générale qui, selon lui, ne va pas aller en s’arrangeant. "La situation actuelle est gravissime et je pense que le tsunami que tout le monde s’attend à voir arriver va venir beaucoup plus vite que prévu. Tout est fait actuellement pour faire fuir les libéraux."
 
Pourquoi ne pas se reconvertir ? Il explose de rire avant de reprendre plus sérieusement : "D’abord si c’était à refaire, je referais médecine. Et puis, que voulez-vous que je fasse ? Je ne sais rien faire d’autre ! Enfin si ! Il y a un bien un métier que je pourrais faire et très bien, dit-il en plaisantant, c’est directeur de caisse. Ça, je saurai le faire avec beaucoup plus d’humanité et avec une vraie vision du terrain."

04/01/2012

Ca vous choque? Et bien cassez-vous, pauvres cons!

La clique pathétique des habituels tocards de l'UMP monte sur ses grands chevaux pour tenter de créer une "affaire" au motif que François Hollande aurait insulté leur bon maître, Nicolas Sarkozy, le célèbre humaniste hegelien qui rêvait de pendre Villepin à un "crochet de boucher"...

Morano exige des excuses publiques. Laurent Wauquiez, lâchant une minute la grappe des malades et sa sébille pleine de piécettes lancées par les banquiers de la City, accuse Hollande d'avoir la critique pour seul programme. Gérard Longuet, le mari de l'autre ( c'est une longue histoire, un jour peut-être...) lance "C'est un mauvais candidat parce que s'il démarre ainsi la campagne il la rend médiocre". Jean-François Copé, l'anguille qui soutient Sarkozy comme la corde le pendu, se dit "profondément choqué". Bon, j'arrête, je vous évite le tableau complet, la liste de troisièmes couteaux qui se roulent sur le terrain comme un footballeur italien à l'agonie.

Tous ces petits marquis, tous ces courtisans d'un régime naufragé, habitués aux colères et à la violence verbale de leur patron, se découvrent des pudeurs de vierge effarouchée, parce qu'Hollande avait expliqué aux journalistes que Sarkozy allait se présenter comme un "président de l'échec, un sale mec" mais incontournable.

Ca vous choque? Et bien cassez-vous, pauvres cons.
 

cassetoipauvrecon.gif

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu