Avertir le modérateur

06/03/2012

Affaires courantes: six billets pour le prix d'un

Au pas de charge, six billets pour le prix d'un. Parce qu'on n'a pas que ça à faire, j'ai un roman à terminer:

 

Le complot européen contre Hollande:

Merkel_biberon_sarkozy.jpg

Tempête dans un verre d'eau. Merkel, Monti et Cameron recevront tous trois Hollande quand il sera président de la République.

Une autre question?

Sarkozy aussi voyagera. Si un criminel de guerre comme Tony Blair peut faire payer cher ses conférences, il y a de l'espoir pour Nicolas.

 

L'épuration ne passera pas:

martinonnonnon.jpg

C'est Mozart qu'on assassine. Sarkozy et sa clique de roquets UMP hurlent à la mort. Hollande aurait promis l'épuration. On sait à quel point, pendant cinq ans, les nominations exemplaires d'une République irréprochable se sont faites dans les règles de la méritocratie sarkozyste. On en a encore récemment la preuve avec le professeur Juvin, conseiller santé de l'UMP et grand défenseur des franchises sur les soins. Député européen, maire d'une grande agglomération, il réussit à se faire nommer, en plus,  chef de service des urgences de l'Hôpital Georges Pompidou, malgré son absentéisme déjà remarqué dans son précédent poste. En bon sarkozyste, l'homme ne se mouche pas du col: "Mon intelligence me porte partout». En 2007 dans le Quotidien du Médecin, il expliquait benoîtement: «Je suis meilleur à faire de la politique qu'à soigner mes patients». On avait compris.

(PS: sur la photo, pour ceux qui ne le reconnaîtraient pas, l'endive David Martinon, éphémère porte-parole sarkozyste, trahi par son ami de toujours Sarkozy-fils, viré par Sarkozy-père après son lamentable plantage en briguant la mairie de Neuilly, nommé consul général de France à Los Angeles aux frais du contribuable)

Les belles histoires du Père Castor:

Morin et Boutin sont rentrés au bercail la queue basse, ralliant Sarkozy qu'ils avaient vilipendé pendant quelques mois une fois que la soupe ministérielle eût refroidie. Nihous, leader de "Chasse, Pêche et Traditions", s'est rallié, pour cause de valeurs communes, au candidat de "Rolex, Fouquet's et Stock-Options". Fermez le ban

alliance-51999.jpg

"Et alors la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu"


Bayonne, ton univers impitoyable:

Avant même d'être obligé de fuir le coeur historique de la vieille ville sous les huées, le Petit Président à nous quon a s'était illustré avec sa fameuse réplique condescendante face à un couple d'agriculteurs un peu trop revendicatifs: "Ben moi je ne suis pas propriétaire de quarante hectares, hein, OK..." Il faut voir ce morceau d'anthologie pour réaliser à quel point le candidat peut suinter le mépris social. Les petits mouvements de la main pour inciter la femme à la fermer, le toucher  du bout des doigts sur la poitrine, comme pour repousser l'homme, grand moment pour un Président habitué des visites Potemkine.

Il fallait pas y hallaler:

"Le premier sujet de préoccupation ou de discussion des Français, hein, ch'parle sous vot'contrôle, c'est cette question de la viande halal. Alors, faudrait-il ne laisser que ceux qui aboient s'exprimer sur ce sujet?": dixit Nicolas Sarkozy, candidat à la ramasse, le 5 mars 2012, Saint-Quentin.

Le vertige me prend à commenter cette saillie. Je savais ce minable prêt à tout, mais je n'osais imaginer, dans mes rêves humides, qu'il creuserait sa défaite aussi vite, et avec une si admirable constance dans la nullité.1/ Oser affirmer que la "question de la viande halal" préoccuperait au premier chef les Français, dans la situation sociale et économique du pays, de l'Europe, du monde entier, c'est vraiment faire preuve d'une déconnexion effarante avec la réalité quotidienne. A côté de cela, ne pas connaître le prix d'un ticket de métro est une bien mince offense. 2/ Mieux encore, coller ainsi aux thèmes de Marine Le Pen, les intégrer et les légitimer, c'est montrer à quel point l'UMP et l'équipe de campagne de Sarkozy ne maîtrisent plus rien, et certainement pas les thèmes de campagne.

Last but not least, les gags de la Marine:

Invitée à s'exprimer à la télévision, Marine Le Pen explique benoîtement que si la situation budgétaire le rendait indispensable, si elle devait se livrer à des coupes claires dans les dépenses, elle supprimerait le remboursement de l'interruption volontaire de grossesse afin de permettre aux personnes âgées de voir leurs médications mieux remboursées. Sans même aborder le plan sociétal, sur le plan strictement comptable, c'est évidemment une connerie sans nom, car inciter à mettre au monde des enfants non désirés, parfois dans des situations sociales très difficiles, c'est in fine grever les dépenses sociales de l'Etat ( à moins de commencer à manger les enfants des pauvres, une solution préconisée par Swift il y a quelques siècles, mais Marine a t'elle lu Swift?) Le problème de Marine Le Pen, outre sa nullité économique, c'est qu'on n'a pas vraiment l'impression qu'elle comprend quelque chose aux notes que doivent lui écrire ses conseillers sur les questions de santé. A la télévision elle fustigeait il y a peu les dépenses médicamenteuses insensées liées au lobbying de Big Pharma. Peu après avoir pris position, en pleine polémique sur le remboursement des médicaments anti-Alzheimer , POUR le maintien de la prise en charge des ces médicaments inutiles et dangereux( dont je rappelle aux sourds et malentendants qu'ils ne servent à rien qu'à grever le budget social et à faire "vivre" la "filière" gériatrique, au prix de quelques accidents vasculaires, et sans aucun intérêt démontré pour les malades). Alors, Marine, un peu de cohérence? Evidemment, sur la table de chevet, entre la Revue Prescrire ou Brasillach, il va falloir choisir.

 

je_suis.jpg


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu