Avertir le modérateur

30/09/2011

François Chérèque, des envies de femme enceinte...

Il y a des jours comme ça, tu te pinces.

Tu tombes sur un édito du "Monde", le quotidien vespéral des marchés, et sous la plume de Michel Noblecourt, tu lis:

Le coup de sang de François Chérèque.

Tu te dis: "Palsambleu, mais que se passe t'il donc? Le café était trop froid, les croissants rassis? Quel émouvant drame de la mine s'est joué dans les locaux de la CFDT?"

Et tu découvres, entre les lignes d'un dithyrambe, que François Chérèque aurait récemment levé la voix sur un plateau de France2/France3, qualifiant l'affaire de Karachi "d'affaire d'Etat". Sans blague.

L'éditorialiste continue:

"Avec le basculement à gauche du Sénat, le coup de sang de François Chérèque est passé inaperçu. Il est pourtant un nouveau signe de la rupture entre la CFDT, dont la grande majorité des adhèrents votent à gauche, et Nicolas Sarkozy. Il est vrai que tout a très mal commencé entre le président élu en 2007 et le syndicaliste. D'emblée François Chérèque refuse toute connivence avec un chef de l'Etat prompt à user d'un ton familier et à tutoyer ses interlocuteurs."

Et là, tu te pinces. Bien fort. Tu vas te réveiller. Mais non, apparemment tu ne rêves pas, et c'est du premier degré.

Noblecourt aurait pu écrire:

"Le coup de sang de François Chérèque intervient au moment où la gauche emporte le Sénat."

C'aurait eu un sens assez différent, et aurait renseigné le lecteur sur la capacité du syndicaliste à sentir le sens du vent.

Et cela aurait évité de faire passer pour un opposant de la première heure le syndicaliste "de combat ", qui, lors d’un meeting patronal le 27 Mars 2007, après avoir posé comme condition à sa venue l’absence de tout journaliste afin de parler à bâtons rompus et de livrer le fond de sa pensée aux invités du cercle patronal ETHIC présidé par Sophie de Menthon, avait déclaré : « Sarkozy nous a présenté un calendrier pour les réformes et moi et ça me va très bien. On s'y met dès juillet»

Alors, monsieur Noblecourt, je veux bien qu'aucun journaliste n'ait été invité ce jour-là ( même si Jacques Cotta, plus malin, avait forcé l'entrée comme il le relate dans son livre "Riches et presque décomplexés", chez Fayard... mais faire passer François Chérèque pour un farouche opposant de la première heure au sarkozysme, ce n'est même pas de la désinformation, c'est de la science-fiction.

 

Après avoir commis ce vilain billet plein de fiel, je suis tombé hier soir par hasard sur une affiche de la campagne de pub de la CFDT.

Bref, je me suis repincé.

 

CFDT_j_ai_des_envies_de_femme_enceinte---_je_me_syndique_a_la_CFDT.jpg

 Je me suis dit: "Les syndicalistes CFDT, ils doivent être hyper-contents de bénéficier du talent de tels créatifs... Remarque, ils ont eu de la chance, la fille aurait pu avoir envie de repeindre la chambre du bébé en jaune, pour faire ton sur ton..."

TATTWI-2.gif

 

Et puis je me suis dit: "En même temps, elle a de la chance d'être enceinte. Ca aurait pu plus mal tourner"

MedefCfdt.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu