Avertir le modérateur

25/09/2011

Quand ça Karachie gravement dans la colle...Arnaud reprend du cake

 

Ca karachie assez gravement dans la colle, en ce moment, dans les revues de presse. Ceux qui ne disaient mot en n'en pensant pas moins se lâchent sur la sarkozie et sa "République irréprochable".

Heureusement, le JDD et Europe 1 sont là pour redresser le gouvernail, tant que faire se peut...

 

Flash info d'Europe 1 ce matin: La colère froide de Sarkozy

 

Le Journal du Dimanche revient sur l'affaire Karachi et cite un proche du président de la République : "Cela recommence comme en 2006 quand on a voulu accrocher Nicolas. Et qui voit-on encore ? Le même juge".

 

En coulisses, la "colère froide" de Nicolas Sarkozy touche ses amis, les femmes de ses amis, les juges, les médias... Pour un proche du président, les accusations portées contre Brice Hortefeux "vont faire un flop". Il va s'expliquer "et ça va se dégonfler''. En attendant, "Brice peut dire adieu à son poste de directeur de la campagne de Nicolas. Sa carrière est même peut-être terminée".

 

Tu entends ou tu lis ça, il t'arrive quoi? De la merde coule dans tes oreilles, s'insinue dans tes yeux. Les sbires du marchand d'armes Lagardère te racontent une belle histoire, humaine, virile, un peu comme dans "La Conquête", ce si beau film qui a amené Sarko à déjeuner avec Podalydès pour lui dire toute son admiration et citer Schopenhauer. 

 

C'est l'histoire d'un type, il est en colère, une colère froide, parce que c'est dégueu ce qui lui arrive. Y'a un juge, toujours le même ( là on voit que c'est de l'acharnement, le mec est une sorte de Beria mâtiné de Klaus Barbie), qui fait rien qu'à l'embêter avec des accusations même pas vraies d'abord qui vont faire un flop et se dégonfler ( et exploser en vol, en comdamnant leurs initiateurs à finir lépreux, incontinents, et poursuivis partout par un gros nuage criblé d'éclairs et quand ils essaieront de s'asseoir le doigt de Dieu, qui aime Sarko, les poussera au niveau du gril costal dans le dos provoquant de terribles névralgies). 

 

C'est l'histoire d'un mec, il est dans une telle colère froide ( un peu Clint Eastwood dans Gran Torino, tu vois, le mec il hurle pas comme un nabot hystérique, il garde une certaine dignité qui provoquerait chez le Elkabbach moyen une semi-molle, tu vois), que tout le monde autour de lui ( sauf sa femme à lui qui attend un enfant, putain la campagne de com est mal barrée, je te dis pas) prend cher, et qu'il va même ( non mais Dieu imagine t'on la souffrance intime que ce Beria fait subir à ces deux camarades inséparables?) devoir lâcher son ami de trente ans( la mort dans l'âme, car Sarko, on le sait, est fidèle en amitié, et émotif, et sensible, malgré ses six cerveaux à lui qu'il a, et comme c'est l'ex d'Arno Klarsfeld qui a fait le diagnostic sans IRM, tu imagines à quel point c'est fiable)...?

 

Ce n'est pas une affaire d'Etat, donc. Mais plutôt un drame, un émouvant drame humain. Merci Arnaud, tu reprendras bien du cake? 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu