Avertir le modérateur

04/06/2009

Les bugs prévisibles du plan antigrippal H1N1

greatinfluenza.jpg

J'ai déjà écrit, ici et ailleurs, à quel point le plan "pandémie grippale" ou "grippe aviaire" ( c'est selon ) concoté par nos élites et sans cesse vanté comme l'un des plus sûrs et mieux ficelés de la planète voire de l'univers connu, est une pantalonnade.
La mésaventure survenue il y a quelques jours à un médecin généraliste français, dont je respecterai l'anonymat, en est une preuve supplémentaire: ( je retranscris ici un mail d'un autre confrère)

Le généraliste voit cet étudiant américain, revenant de Dallas il y a 6 jours, séjournant dans un gîte avec plus de 25 copains pour un syndrome grippal franc, après avoir eu un contact avec un autre "grippé" en France il y a 5 jours, débarquer dans sa salle d'attente en milieu d'après midi.
Compte tenu du contexte, il téléphone au 15 qui est arrivé en 30 minutes en tenue de cosmonaute et a embarqué l'étudiant américain au CHU en isolement.


DDASS et INVS sur les dents (surtout avec la venue d'OBAMA pour la commémoration du 6 Juin) bref tout le monde du gîte est embarqué au CHU, prélèvement pour tous)

Trois heures plus tard, jackpot, H1N1 positif pour le premier étudiant, alors isolement renforcé Tamiflu pour tout le monde
Pendant ce temps là, notre collègue finit sa consultation, après avoir consciencieusement nettoyé et aeré sa salle d'attente, laissé les patients attendre dehors (il faisait super beau) désinfecté tout son matériel et commencé a stresser: et si j'étais contaminé ?  Pas de masques FFP2, la DDASS refuse toujours de livrer les médecins, ceux qui n'en ont pas  doivent venir les chercher à Caen, on imagine comme c'est facile pour un gars du fin fond du Calvados, c'est bien connu, on a que cela à faire !

Jusque là,donc, à part ce problème de moyens de protection, pas de fausse note, tout se déroule bien, sauf que personne, mais vraiment personne n'a pensé à prévenir ce gueux de généraliste rural que son patient était bien infecté par le H1N1

Alors, en fin de journée, il téléphone au laboratoire du CHU pour connaitre le résultat et.......se fait jeter au pretexte que ce n'est pas lui qui a prescrit le test

Il finit par appeler les urgences et surtout l'URML dans la soirée  car il a fait la formation grippe aviaire il y a 18 mois que nous avions organisée, et a parlé pendant de longues minutes pour dire à quel point il était désemparé: devait il rentrer chez lui, au risque éventuel de contaminer ses propres enfants ? Il était très stressé par cette situation et avait pris la mesure du vide sidéral qui existe entre les propos des institutionnels sur le mode "tout est prêt, on assure" et l'inexistence absolue de prise en charge des professionnel de santé libéraux, pourtant  fantassins de première ligne, sous équipés et tenus pour quantité négligeable par les autorités sanitaires ( alors qu'au CHU, à l'arrivée du patient contaminé, tout le service jusqu'au dernier des brancardiers était équipé des pieds à la tête  (et à peut-être reçu du Tamiflu ??)

 

Je n'ai pas eu l'occasion de joindre les principaux intéressés, n'ai pu que contacter des confrères en périphérie de cet incident, mais, s'il se révèle relaté ici de manière véridique ( ce dont hélas je ne doute guère ) , il servira utilement de rappel lorsque la pandémie s'étendra. Les insuffisances des institutionnels et leur mépris total pour la piétaille généraliste sur le terrain sont évidents de longue date.

Si j'étais simple quidam, patient "lambda", je m'en inquiéterais...



 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu