Avertir le modérateur

23/10/2008

Ouvre les yeux, camarade

chevaux.jpg

Cela doit faire à peu près un mois que je me suis sevré de la lecture quotidienne de Libération. Un mois Joffrin-free.

Un mois sans lire, vaguement nauséeux, des éditoriaux poussifs à la gloire du marché autorégulé, des exhortations à la gauche à "changer de logiciel", à "ouvrir les yeux" afin d'accepter enfin, béatement, les joies du libéralisme.

 

( "Ouvrez les yeux, camarades" était d'ailleurs le titre d'un article du Nouvel Observateur dans lequel, se rêvant présidentiable, le sarkocompatible Bernard Kouchner tentait en 2006de ramener les socialistes à la raison, celle dont Jean-Marc Sylvestre longtemps se fit le chantre.)

Oh j'ai sûrement raté quelques comiques péripéties, et d'autres plus obscènes, comme le fait de traiter du cas de Marina Petrella sous l'angle "Carla S******-B****, dame patronnesse", mais qu'attend-on d'un quotidien autrefois "authentiquement de gauche", qui fit figurer en Juin la sus-dite première dame en tête de gondole sous l'étiquette "épidermiquement de gauche"...?

Apparemment, Le Monde se demande si le Président ne serait pas "socialiste", ce qui en dit long sur l'état de déshérence du dit parti...

Enfin, un mois sans Libération, deux mois sans France-Inter, ça commence à faire du bien...

Je n'en aurais pas parlé si pendant que mon fils se faisait couper les cheveux hier, je ne m'étais laissé aller par désoeuvrement à feuilleter deux exemplaires récents de Paris-Match, pour constater de visu que cet hebdomadaire du groupe Lagardère atteignait des sommets dans la flagornerie accessibles à peu de mortels, fussent-ils équipés d'une carte de presse, de protège-genoux et d'une langue chargée d'épaisse salive. Pour mémoire, un "sujet" pathétique sur une virée new-yorkaise récente de l'omniprésident, et, plus cocasse encore, un panégyrique à la gloire de Carlos Ghosn, quelques semaines avant que la position de celui qui se définit lui-même comme un cost-killer soit fragilisée chez Renault. Cela me rappela les serviles articles à la gloire de Jean-Marie Messier dans les mêmes tabloïds il y a quelques années. Le collector, c'est la photo double page où l'on voit Ghosn souriant à la caméra pendant qu'une partie de son staff, légèrement en retrait pour bien indiquer la déférence que le salarié doit à son patron de droit divin, fait semblant de courir sur place.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu