Avertir le modérateur

30/05/2008

"HUIT EGALE CINQUANTE": Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur de la SARKOLANGUE

Toi aussi, tu peux décrypter la SARKOLANGUE*, cette aptitude à nier avec constance le réel, à démentir formellement le lendemain ce que l'on affirmait la veille.

 

1945364657.jpg

J'ai déjà dit ici à quel point me trouble le petit quarteron de courtisans encore regroupés autour du chef de l'Etat pour faire de leurs corps barrage entre la réalité et celui qui croit encore que si les sondages de popularité lui sont catastrophiques, c'est à cause des journalistes et non pas parce que son incompétence apparaît en plein jour. Jour après jour, sarkonnerie après sarkonnerie, il leur faut mentir au peuple, travestir les chiffres, expliquer que non, le dernier mensonge entendu la veille n'en était pas un, mais une subtile interprétation d'une réalité fluctuante.

J'ai déjà écrit ici à quel point Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a fait preuve de sa maîtrise de la SARKOLANGUE en affirmant  avec dédain dans l’émission Ripostes de Serge Moati, face à Marylise Lebranchu, que « les malades chroniques sont exclus » du paiement des franchises sur les soins. Le moindre pékin pris au hasard dans la rue sait qu’il s’agit d’une énorme sarkonnerie, et que le but des franchises est justement de pénaliser de « responsabiliser » ( en SARKOLANGUE) les malades, et tout particulièrement les malades chroniques.

 

Elle récidive aujourd'hui avec un brio qui force l'admiration, en affirmant en couverture de l'hebdomadaire IMPACT-MEDECINE du 29 Mai 2008, sous un portrait très glamour: "Nous avons fait un effort pour la médecine générale"

Je n'insisterai pas ici aujourd'hui sur le fond, le marasme catastrophique et la déshérence d'une médecine générale méprisée par le politique, poignardée par le petit arrangement tarifaire entre amis politiques que constitua la "réforme Douste-Blazy" concoctée sur le dos des patients et des généralistes par les syndicats que Xavier Bertrand et son prédécesseur à mèche cherchaient à se mettre dans la poche en 2005, et dont les présidents, désavoués lors des votes professionnels, furent décorés de la légion d'Honneur en reconnaissance de services rendus à l'UMP. Mais je ne peux résister à citer un extrait de l'interview réalisé par Loan Tranthimy, car la réponse de Valérie Pécresse frise la perfection dans l'utilisation de la SARKOLANGUE. 

"Pour la rentrée universitaire de 2008, vous avez annoncé la création de huit postes de maîtres de conférence en médecin générale alors qu'il en faudrait une cinquantaine. Dans ces conditions, comment bien former les médecins généralistes de demain?

La médecine générale est devenue une spécialité à part entière avec la loi de modernisation 2002. Aujourd'hui, plus de la moitié des étudiants de chaque promotion s'orientent vers cette spécialité. Nous avons donc fait un effort exceptionnel pour la médecine générale dès 2007. Ceci dans un contexte où il n'y a aucune création de postes dans toute l'université et où la règle de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux s'applique au niveau national. Pour la médecine générale, il y a 134 enseignants, soit 4 professeurs en moyenne par faculté de médecine. C'est un chiffre supérieur au nombre de professeurs prévu initialement qui était de 2 professeurs par UFR ou groupe UFR. En 2007, nous avons créé 8 postes. En 2008, nous allons renouveler cet effort important de 8 postes. Ce chiffre est en tout cas proche de la demande des syndicats qui est de 50. "

Vous avez bien lu. Dans un contexte où on démantèle le service public de l'enseignement, où s'applique la règle de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux.... 8 égale 50. A peu de choses près. A ce niveau, d'irresponsabilité, on va pas chipoter non plus...

 

1995043601.2.jpg

SARKOLANGUE, Christian Lehmann, 14 euros, Ed RAMSAY.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu