Avertir le modérateur

15/12/2007

Un caillou dans la chaussure barbichue

 

737019fde8b1d1cc27bf41d270bb7f9c.gif

 

Quotidienne 2004-2006

Pierre Marcelle, ed. Fayard, 575 pages, 22 euros

 

Chaque jour, pendant des années, Pierre Marcelle a gratifié les lecteurs de Libération de sa chronique quotidienne. Ses billets d’humeur  sont regroupés pour la troisième et dernière fois dans un gros volume : « Quotidienne 2004-2006 », publié chez Fayard. Dernière fois, dis-je, parce que la nouvelle gouvernance de Libération a mis fin à cet espace de liberté, et que Pierre Marcelle est aujourd’hui retranché dans une chronique hebdomadaire que la rédaction ampute parfois. C’est que l’homme, l’écrivain, ne fait rien pour plaire, en tout cas rien pour plaire aux puissants. Pas de journalisme de connivence ici, pas de renvois d’ascenseur, pas même le minimum minimorum, la soumission décomplexée à la dictature du marché et les exhortations, largement partagées de Bernard Kouchner à BHL en passant par Laurent Joffrin, à ouvrir les yeux, dépasser les clivages, et reconstruire une vraie gauche de centre-droit. En lieu et place de ces habituels travers de la presse dominante, un homme seul, bien seul, qui creuse son sillon, décrypte le monde, traque le mensonge et la bêtise. Pour aggraver encore son cas, Marcelle use d’une langue chantournée, cisèle ses phrases, et on le voit, à plusieurs reprises, plus désolé d’une faute de français, d’un mésusage, que du coup de dague qu’il vient d’enfoncer ni vu ni connu dans le flanc de l’adversaire. Chaque tribune retranscrite ici ( la recension n’est pas exhaustive) est suivie d’un texte inédit dans lequel Marcelle commente et met en perspective, avec le recul, sa « quotidienne ». Dans un monde orwellien où beaucoup, et pour cause, ont tout intérêt à effacer leurs traces, le chroniqueur anachronique de Libération persiste et signe. On notera, en fin d’ouvrage, le gros chapitre consacré à la crise de Libération, vue de l’intérieur. Pierre Marcelle y livre les clefs des combats de chefferie interne, qui verront l’actionnaire majoritaire repousser l’arrivée d’Edwy Plenel, et le projet d’un journal de combat, pour un quotidien plus consensuel. Aux dernières nouvelles, Pierre Marcelle était toujours à Libé, comme un caillou dans une chaussure. Ou une plume dans la plaie.

 

33b252e6c665990c94c7ced085f2a4c0.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu