Avertir le modérateur

23/11/2007

"La poussière qui tombe sur la pile de dossiers..."

 

1d4d5ba902fc9d798203b46579f2ab25.jpg

Vous ne trouvez pas que ça va finir par se voir, que l’Empereur est nu comme un ver ?

Tenez, l’autre jour, chez les marins-pêcheurs, vous l’avez tous suivie, cette altercation sur le salaire du Président, débutée sur le mode agressif d’une rixe de bar, et clôturée dans un bégaiement pitoyable.
Mais une fois passée la sidération de subir, une fois encore, un énième déplacement médiatique du Sarko-Show ( ce matin au Guilvinec, avant une tournée triomphale aux Etats-Unis au côté d’un criminel de guerre au QI d’huître), vous êtes vous arrêtés un instant sur la sortie de crise proposée par l’Hyper-Président ?
Les marins-pêcheurs protestent contre la hausse du gasoil. Que fait l’homme qui avait promis d’aller chercher trois points de croissance ? Il propose «  la mise en œuvre immédiate d’une exonération totale des cotisations salariales » sur une durée de six mois reconductible.

7cf210eee22293f1f6b5226c8a4991f9.jpg

 

Quelle générosité ! Quelle ingéniosité ! Piquer 42 millions d’euros dans les caisses de la Sécurité Sociale, lorsqu’on a pleuré le déficit chronique de celle-ci pour mettre en œuvre une franchise sur les soins que paieront en premier lieu les malades et les handicapés, c’est un véritable trait de génie. A quelques détails prêts… La mesure ne baissera le coût du litre de gasoil que de 0,04 euros. La CNAV, qui sait que l’Etat ne compense que très partiellement les milliards d’exonérations qu’il offre aux entreprises,  rappelle l’évidence, à savoir que « les cotisations sociales ne doivent pas servir de variable d’ajustement au règlement des conflits sociaux ». Et, cerise sur le gâteau, la Commission Européenne vient de déclarer ces aides incompatibles avec le principe de la « concurrence libre et non faussée » que s’est ingénié à défendre Sarkozy dans son nouveau traité européen malgré le rejet de 55% du peuple français.

Qu’en conclure ? Après la déduction des intérêts d’emprunt rétroactive censurée par le Conseil Constitutionnel, après la gaffe sur la décôte des cheminots, avancée par le Président et infirmée par le Ministère du Travail le lendemain, on peut se demander si, au-delà de la com, le vibrion présidentiel maîtrise les dossiers sur lesquels il intervient lors de ses déplacements incessants.

En septembre, sillonnant l’Alsace pied au plancher, Nicolas Sarkozy avait répondu aux questions des journalistes, comme à son habitude, par une question teintée d’égocentrisme : « Qu’est-ce qu’on attend de moi ? Que je reste à l’Elysée sur ma chaise à attendre le chaland toute la semaine avec la poussière qui tombe sur la pile de dossiers ? »

aa8b69b9e82479f06a52dee813962bc7.jpg

 

Qui dira au Président que les dossiers, pour ne pas prendre la poussière,  peuvent aussi être ouverts, qu’ils peuvent aussi être lus ? Que travailler plus pour gagner plus, ça commence par acquérir le niveau ?

 

(publié dans Témoignage Chrétien le 22 Novembre 2007) 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu